Le droit de cuissage a t-il survécu?

 La liste des prédateurs sexuels est longue. Et pourtant, une partie de l’opinion semble (re)découvrir que le droit de cuissage n’a pas disparu. Il a cours dans tous les lieux de pouvoir ou d’influence: partis politiques, syndicats, entreprises, médias. Il est trans-genre. Ne parlons pas des propos sexistes ou déplacés et des allusions graveleuses! Vous allez voir que les langues vont de délier et au moins une partie de la vérité émerger. Prions cependant pour que l’Etat ne vienne pas codifier les relations hommes-femmes à travers une nouvelle loi…

Il y aurait beaucoup à dire sur EELV, ce parti qui a fait de la représentation des femmes une de ses singularités. Parti volontiers sectaire (au sens éthymologique  du terme) où la liberté des moeurs était semble t-il un engagement militant. Mais la liberté n’a de sens que si elle est partagée. La liberté de dire oui s’accompagne de la volonté de dire non. Et comme le dit très justement Mme Rossignol, ministre, « quand c’est non, c’est non! »La liberté est finalement un art difficile.

Nous sommes revenus sur le cas Baupin hier dans les GG sur RMC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s