Euro 2016: des pelouses comme des champs de labour.

J’entends les commentateurs de l’Euro et accessoirement les joueurs se plaindre légitimement de l’état des pelouses dans nos stades tout neufs. C’était l’objet de mon carton rouge cette semaine dans Sport business club sur BFM Business.Revoir le carton rouge.

En Grande Bretagne, où chacun le sait la pluviométrie est supérieure, les terrains sont toujours parfaitement entretenus et les pelouses comme des tapis de billard. Un stade moyen coute plus de 100 millions d’€, une pelouse un peu plus d’un million. N’y aurait-il pas un petit effort à faire pour améliorer l’outil de travail et par conséquent la qualité du spectacle?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s