Entre 2011 et 2016, les prélèvements obligatoires ont augmenté de 2 points

Le bilan fiscal des gouvernements qui se sont succédés pendant le mandat de François Hollande est accablant.

MENAGES: Depuis 2012, la pression fiscale sur les ménages a augmenté de 45 milliards d’€. Avec le dernier geste fiscal (5+1), 6 milliards ont été rendus à ces mêmes ménages. Le solde est très négatif pour les contribuables français. Ce premier phénomène quantitatif mérite une approche plus qualitative. Avec Ayrault et Valls, de nombreux ménages sont sortis de l’impôt sur le revenu. Sur les quelques 36 millions de foyers fiscaux, 45% seulement payent pour tous les autres (et on continue de nous parler de libéralisme!). La stratégie fiscale Hollande a durci l’impôt (sur le revenu) pour les classes moyennes supérieures et déformé le barème pour en faire sortir les ménages plus modestes. C’est un choix politique qui n’a rien de logique. L’IRPP est un impôt républicain. Tous devraient le payer ne serait ce que symboliquement. Cette politique a renforcé l’idée que la France est divisée en deux catégories: ceux qui payent et ceux qui bénéficient de la solidarité et donc du travail des autres en profitant au passage de tous les autres avantages sociaux.

ENTREPRISES:  Pour les entreprises, le « bilan Hollande « sera plus nuancé. Le solde fiscal est presque à 0 avec le Pacte de responsabilité (Grâce au CICE, 180 000 emplois créés cette année). Mais la Cour des comptes dénonce encore le maquis fiscal qui pénalise les entreprises. Les entreprises payent 230 impôts et cotisations dont une centaine de prélèvements ont un rendement inférieur à 0,3% des recettes. Cette année, le projet de loi de budget laissera une petite grenade cachée dans les placards pour les suivants. Il prévoit d’anticiper certaines recettes 2018 sur 2017 en augmentant par exemple le dernier acompte de l’IS (Impôt sur les sociétés) pour les grandes entreprises. Petite manœuvre à 1 milliard d’€ qui va encore solliciter ceux qui produisent la richesse dans ce pays.

Non, décidément non, le mandat Hollande n’aura rien changé aux pratiques fiscales anciennes qui favorisent les rentiers et frappent ceux qui travaillent et produisent. La promesse de la réforme fiscale est morte comme beaucoup d’autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s